×

Message

PLG_KUNENADISCUSS_DEPENDENCY_FAIL

C'est Jean-Pierre Souyri qui a découvert Alain Bouissou. À l'époque, le jeune homme est un brillant élément du XV decazevillois. Il se rallie à la cause du XIII en 1968, et reste, plus ou moins, fidèle au club pendant dix ans. En 1971, il dispute la demi-finale de la Coupe à Carcassonne, certainement l'un de ses meilleurs souvenirs à XIII. En 1978, âgé de 32 ans, Alain Bouissou met un terme à sa carrière. Pendant quinze ans, il reste habiter la bastide où il travaille comme vendeur de voiture. Il regagne ensuite le bassin decazevillois pour exercer sa profession.

Aujourd'hui, Alain Bouissou coule des jours paisibles, à la retraite. Il s'est retiré à Flagnac pour profiter de sa nouvelle vie où, principalement, il bricole et s'occupe de ses petits-enfants. Le stade ne fait pas vraiment parti de ses occupations, il avoue avoir fréquenté trop jeune et trop longtemps les pelouses pour avoir encore goût à ça.

 

(extrait du supplément "Le Villefranchois XIII") - JEUDI 27 AVRIL 2006