Michel SériesMichel SERIES s'en est allé. Il avait 73 ans. La maladie l'avait harcelé depuis quelques années mais il lui avait tenu tête.

Dans ces moments difficiles, Villefranche XIII-Aveyron et l'Amicale Treiziste Villefranchoise adressent leurs plus sincères condoléances à sa famille et amis et souhaitent beaucoup de courage à son épouse Solange et sa fille Dominique.

La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 21 mars 2018, à 14h30, en la collégiale de Villefranche de Rouergue. Ni fleurs, ni couronnes. Une urne pour la lutte contre le cancer sera mise en place.

Un dernier hommage peut lui être rendu à la Chambre Funéraire Vialelles, rue du Cimetière mais la famille pense qu'il vaut mieux « s'abstenir » et garder en tête l'image souriante de Michel.

Il n'y avait plus d'équipe Juniors depuis longtemps, et en cette saison 1964-1965, on en avait mis une sur pied qui s'annonçait prometteuse puisqu'en début de championnat, elle battait 2 fois Villeneuve sur Lot 21 à 8 et au retour 26 à 6. Michel faisait partie de cette cuvée qui allait devenir un grand cru avec les Cayssials, Carles, Crantelle, Delteil, Cabarrot, Vidal, Garrigues, Kierasinski, Gibergues, Sinègre, Capy, Vaur, Justo, Doumerc, Tournemire, Marty, Blanck, Andurand, Rouzies, Gayrard, Masbou.

Il jouera peu en équipe première mais n'hésitera pas à aider celle-ci lorsque l'on fera appel à lui (comme lors de la saison 78-79 pour aller jouer à Paris ou en 80-81 lorsqu'il fera le 14ème homme lors de la rencontre Limoux-Villefranche perdue 23-10... à plus de 36 ans).

Il va très rapidement prendre en main, ce qui sera sa passion, les jeunes. Combien sont passés entre ses doigts ? Plusieurs joueurs lui doivent un sélection. Jeff Reygasse sera le premier. Il ne comptait pas son temps pour les amener, depuis Villefranche, aux différentes sélections.

Nous sommes en 1978-1979. Les juniors, qui font une belle saison, battent Lescure et se qualifient pour les ¼ de finale du championnat de France où à Toulouse, ils battent la Maison des Jeunes de Carcassonne 19 à 6. En ½ finale, toujours à Toulouse, ils éliminent Réalmont 5 à 2. Le grand jour arrive et Toulouse est choisi pour le choc contre Entraigues. Les protégés de Michel SERIES, par deux essais marqués rapidement par Quié et Chappart, prennent la tête et mènent 8 à 0. Mais la puissance du pack Vauclusien fait son œuvre et Entraigues passe en tête. L'ailier Chappart récidive "après une course lumineuse de 60 mètres" et les nôtres semblent devoir l'emporter, lorsque à cinq minutes de la fin, le pilier international Titeux fait basculer le match qui est perdu 18 à 13. La sortie, côté Rouergat, du pilier Gilhodes a désorganisé le pack qui concèdera nombre de ballons en mêlée et en sera réduit à la défensive.

Les joueurs ont du mal à ravaler leur énorme déception. De plus, la chance n'était pas de leur côté. Mais quel grand match ils ont livré ! CHAPEAU.

L'équipe alignée : arrière : Vinel, aux ailes : Quié puis Viguié et Chappart, au centre : Reygasse, Costes, à l'ouverture : Mayrand, à la mêlée : Prat, 3ème ligne : Roux, 2ème ligne : Médal et Guibert, 1ère ligne : Salson, Gilhodes puis Guédéa, talonneur : Valières.

Ont aussi joué dans l'équipe : Lautrette, Boutonnet, Joseph, Astoul, Cépière, Neulat, Rouzies, Amalric, Leygue, les frères Carles.

1979-1980 : Michel entraîne toujours les jeunes, Pierre Bonnefont les cadets, Jean-Marc Pascal les minimes et Jean-Marc Pailly les benjamins.

C'est lors de la saison 1980-1981 que Michel prend en main l'équipe I. Il jouera même quelques rencontres avant de céder sa place d'entraineur à Pierre Bonnefont lors de la saison suivante.

1981-1982 : L'école de rugby est présidée par Michel Grégory avec comme vice-Présidents : Michel et M.Prat. Trésorier : Jean Boulagnon, secrétaire : Jacques Gasc.

Il reviendra au club dans le comité directeur en 2001 avec Nicolas Alquier, Jean-Paul Bayol, Jean Davy, Michel Déléris, Alain Dintilhac, Jacques Tranier et Alain Vidal.

De 2007 à 2010, il fait parti des vice-présidents avec Guy Lebault, Jean Davy, Jérôme Gasc, François Viguier.
Puis de 2010 à 2012, avec André Amans, il va présider aux destinées de l'école de rugby. Les jeunes, toujours les jeunes.

Tant que sa santé lui permettait, il avait plaisir à se rendre aux repas d'avant-match avant d'aller encourager les "rouge et bleu". Ses commentaires sur telle action ou telle prestation d'un joueur étaient toujours très justes.

 

Michel, accroupis, le premier à droite

Michel, debout, le premier à droite

Michel, accroupis, premier à gauche

Michel, debout, premier à droite

Michel, debout, premier à gauche

Michel, debout, premier à gauche

Michel, accroupis, cinquième en partant de gauche

Michel, debout, premier à gauche

Michel, avec le maillont de son cher club

Michel, toujours parmis les enfants, debout à droite.

Michel, debout, premier à gauche avec le drapeau de touche

Michel en grande discussion avec Jojo Bro

Michel, debout, deuxième en partant de la gauche à l'occasion des 60 ans du club

Michel, à droite, dans les tribunes d'Old Trafford lors de la finale de la Superleague en octobre 2016.

Michel, avec le micro, avec une des premières générations dont il s'est occupé. Remise de cadeau à l'occasion des 50 ans de l'école de rugby en mai 2017.