ladepecheVillefranche - Pia 42-33 - Mi-temps : 20-14. - Arbitre : M. Nicaud.
Villefranche : 8 essais, Cerezo (10e, 20e), Portal (12e), Fortet (30e), Brugel (48e, 61e, 78e) ; Taurin (54e) ; 5 transformations Rodriguez (10e, 20e, 48e, 54e, 78e).

Pia : 5 essais, Torrent (35e, 37e), Durand (41e, 75e), Rey (65e) ; 5 transformations, Durand ; 1 pénalité, Durand (5e) ; 1 drop, Gimenez (68e).

La réception de Pia au stade Henri-Lagarde, hier, s’annonçait difficile tant la lutte en haut du classement est serrée. Aussi, il n’y a pas eu de round d’observation entre les deux formations. Les Catalans, plus prompts que les locaux, ont ouvert la marque sur pénalité (5e). Les Villefranchois ont rapidement trouvé la marche en avant, en inscrivant des essais par Cérézo (10e) et Portal (12e).

Le jeu s’est ensuite équilibré mais l’attaque locale s’est illustrée encore par Cérézo (20e) et Fortet (30e). Les dix dernières minutes du premier acte ont vu le match changer d’âme : les Pianencs ont été dominants et Torrent a aplati à deux reprises (35e, 37e), permettant à son équipe de revenir à 20-14 à la pause.

Les visiteurs ont débuté la seconde période sur le même rythme et ont rapidement égalisé après un essai transformé de Durand (41e).

De quoi installer le doute chez les Loups. Jusqu’à ce que la cavalerie légère rouergate fasse parler d’elle : Brugel (48e, 61e) et Taurin (54e) ont marqué trois essais qui ont fait un bien fou aux locaux, qui ont pris le large (36-26).

Mais le scénario a encore réservé des rebondissements. Pia est recollé au score pour revenir à 36-33 à quelques minutes du terme. La fin du match a vu les Villefranchois envoyer Brugel de nouveau à dame, pour son triplé du jour, et sceller le score d’une rencontre aussi disputée qu’indécise.

Le stade Henri-Lagarde a été le théâtre d’un scénario à rebondissement, hier. Archive JLB