ladepecheCe dimanche, Villefranche XIII Aveyron recevait pour le compte de la 6e journée du championnat Élite 2 Lescure-Arthès XIII. Pour les deux formations, cette rencontre était fort importante dans la recherche de points. Aussi, pas surprenant que les spectateurs aient assisté à un match disputé. En s'imposant par 26 à 35, Lescure-Arthès a marqué des points importants pour la suite de la saison.

Par contre, pour Villefranche XIII Aveyron, cette troisième défaite à domicile est un faux pas, même si la casse est limitée avec le gain du point du bonus défensif.

Pour recevoir les Tarnais, l'entraîneur Paul Bramley a dû faire face à une cascade de forfaits, suite aux nombreux blessés. Après le déplacement à Villeneuve-Minervois, Anthony Sénézergues, Victor Cerezo et Loyc Amans ont rejoint leurs camarades à l'infirmerie. Malgré cela, les Villefranchois ont tout tenté pour dérégler le bon fonctionnement de l'équipe de Lescure. Durant toute la première mi-temps, les locaux vont résister aux assauts adverses ; ceux-ci marqueront deux essais ainsi que les Loups, la différence se faisant sur les transformations.

En seconde mi-temps, deux «blocs» seront fatals : sur la 1re chaîne tactique des visiteurs (41e) et à la 47e avec une défense clouée sur place. Ensuite, suite à un carton jaune, l'infériorité numérique sera préjudiciable. En dix minutes, les Loups encaissent 9 points qui portent le score à 14 à 31 à dix minutes du coup de sifflet final. Malgré cela, les Villefranchois vont trouver la force mentale pour revenir et faire douter leurs adversaires. Djamel Remok et Max Hakomani concrétisent tous deux de beaux mouvements locaux pour recoller à 26 à 31 à 2 minutes de la fin du match. Malheureusement, sur la réception du coup d'envoi, une faute de fébrilité prive les Villefranchois de la dernière chaîne tactique et dernier espoir de victoire. Côté local, la déception était grande, mais le travail continue car la saison est longue.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2018/11/06/201811061663-full.jpg

Les Villefranchois ont été volontaires, mais cela n'a pas suffi./ Photo DDM