ladepechels ont dû s’incliner, 16 à 22, face à Marseile. Une défaite frustrante. Dimanche, les seniors Fédérale recevaient Marseille XIII en quart de finale de la coupe de France Fédérale. Après une mauvaise série en championnat, les joueurs de Julien Delarroque espéraient bien retrouver le chemin de la victoire et continuer l’aventure en coupe. Plus confiants et dès l’entame de la rencontre, les visiteurs vont imprimer un rythme rapide au jeu. Plus véloces et plus percutants, ceux-ci vont désorienter les locaux. À la 11e minute, ils trouveront la récompense en allant derrière la ligne. Menant par 0 à 4, les Marseillais vont tenter d’aggraver le score d’autant que les maladresses locales seront nombreuses. Heureusement, côté défense, les Loups étaient présents. Les dix dernières minutes de la 1re mi-temps, verront enfin les Villefranchois dominants : deux essais seront marqués (34e et 37e). À la pause, l’avantage est local mais dès le début de la seconde période, les Aveyronnais sont réduits à 12. Marseille profitera au maximum de sa supériorité numérique en marquant 3 essais (46e, 50e, 54e). Menés par 8 à 22, les locaux vont lancer la chasse. Dès la 60e minute, ils reviennent à 12 à 22. Les visiteurs sont quelque peu dominés, la remontée est plus que possible. Mais voulant trop en faire, la précipitation et les fautes de main privent les Villefranchois d’occasions franches. À deux minutes de la fin, nouvel essai local pour revenir à 16 à 22. Sur la dernière attaque, les locaux peuvent marquer mais encore une fois un grain de sable enraye la machine. Marseille s’impose par 16 à 22 face à des Villefranchois qui ont laissé passer leur chance.

Pour l’occasion, Bastien Dintilhac signait son retour sur la pelouse après plus d’un an d’arrêt, aux côtés de Léopold Roux, Cyril Castes, Mattéo Cammisar, Federico Rivera, Joris Tranier, Marvyn Renaud, Vincent Nunigé, Mourad Aguida, David Lacombe, Gaëtan Arribas, Joris Hugounet, Yassine Al Ghannoufi, Valérian Renaud, Alexandre Pégourié, Ayoub Mshia, Arthur Pédêches, Youri Poignant.
Bastien Dintilhac de retour sur la pelouse./Photo DDM