ladepecheEn cette période de confinement, tous les sports sont au repos. L’occasion de faire un tour d’horizon des six clubs de sport collectif de la ville : Stade Villefranchois football, Basket Ball Villefranchois, Villefranche XIII, Avenir Villefranchois XV, Hand Ball Club Villefranchois et Volley Club Villefranchois.

Le Stade, créé en décembre 1919 est affilié à la Fédération française de football qui compte 1 933 680 licenciés. Il est un des 18 000 clubs Français et a 302 licenciés.

Le BBV, un des 4 250 clubs et leurs 655 207 licenciés que compte la FFBB (2 281 licenciés dans les 26 clubs Aveyronnais), est né en 1936.

Après un houleux match de rugby à XV mal terminé au Teulel, face au TCMS, en 1950, Villefranche XIII est né. Avec ses 180 licenciés, il est un des 130 clubs français et leurs 46 346 licenciés.

L’Avenir est sorti de ses cendres en 1969. Fort de ses 175 licenciés, il est un des 1 630 clubs français (281 554 licenciés).

Le Handball club est né en 1973 du travail de José Corréia encore présent parmi ses 140 licenciés. Sa fédération a plus de 2 400 clubs avec 549 295 licenciés dont 2 080 en Aveyron.

Le Volley club est né en 1984, de par la volonté d’Odette Taïochi et Patrick Mathieu, avec Hervé Boutonnet comme entraîneur.

Volley, Hand, XIII et XV sont seuls sur la communauté de communes "Ouest Aveyron Communauté". Le foot compte, lui, 8 clubs avec 1 180 licenciés. 5 clubs appartiennent à la fédération de basket avec 361 licenciés dont 205 féminines.

Un peu d’histoire

Pendant que Stade, BBV ou Villefranche XIII se développent, le sport scolaire villefranchois se distingue. Dans les années 50 et 60, le "bahut" (la Douve) avec Pierre Bouyssel, de 1960 à 1980, Saint-Joseph avec Robert Vernhes et le trio Andurand-Cantala-Cayssials remportent plusieurs titres de champions d’académie et s’illustrent même en championnat de France. Le travail dans les établissements scolaires profite aux clubs locaux qui bénéficient de ces jeunes qui montent, comme de l’accueil bienveillant des entreprises locales offrant alors des emplois… C’est à ce moment que Stade, BBV et Villefranche XIII atteignent leurs plus hauts niveaux.

Dans les années 50, en 1961, en 1986 sous la présidence d’Abel Badia, le Stade joue au plus haut niveau régional, en Honneur… Le BBV remporte ses premiers titres régionaux, monte en Nationale, atteignant la Nationale 2 (actuelle Pro B) en 1981 où il restera deux saisons, 81-82 et 82-83, étant le numéro 1 du basket Midi Pyrénéen.

Villefranche XIII remporte en 1962 son premier titre de champion de France de Fédérale et monte en première division Nationale. En 1969, il compte ses premiers internationaux, nombreux dans les années 1970.

Aujourd’hui, où en sommes-nous

Après quelques années en régionale pendant les années 1990, avec ses 37 licenciés, le Volley club opère aujourd’hui en championnat départemental UFOLEP.

Le Hand-ball club, a opéré en Prénational dans les années 90. Il était cette saison en régionale. Classé en avant-dernière position, il devrait se retrouver en interdépartemental où sont les féminines, la saison prochaine. Chez les jeunes, les U15 féminines étaient secondes, U13 masculins et U11 ont effectué une bonne saison.

L’Avenir, en 2000, opérait au plus haut niveau régional, l’honneur. Il a fini cette saison avant dernier en première série. Il devrait jouer en deuxième série en 2020-21. Les jeunes, U16 et U 18 sont en entente avec Rodez et Decazeville.

Le Stade Villefranchois est en D1 départementale. L’équipe 1 a terminé 8e, la 2, 11e en D3 (poule B). Chez les jeunes, les U17 descendront de D1 en D2 ; les U15 restent en D1 ; les U13 montent en D3.

Les masculins du BBV sont descendus au second niveau régional, ses féminines accédant au même niveau. Si les masculins étaient 3e à la clôture, les féminines, 8e, étaient en position de descente. Chez les jeunes, en championnats départementaux, les U17 M du BBV ont fini 3e ; les U15 F, 3e ; les U13 M, 1ers, étaient invaincus.

Villefranche XIII continue son chemin en Elite 2, il était un brillant leader avec son équipe fanion, entrevoyant un retour dans l’élite. L’équipe 2 était 4e en fédérale et les féminines occupaient la seconde place. Chez les jeunes, U15 et U17, sortis des phases régionales étaient qualifiés pour le challenge National tandis que les U13 devaient disputer la demi-finale de la coupe d’Occitanie. Il semble bien être le seul club digne de son passé…

Bernard Gibergues

Villefranche XIII, champion de France de Fédérale 1961-1962, premier titre de champion de France