ladepeche"Les dirigeants de Montpellier ont appelé vendredi pour nous demander de reporter le match parce qu’ils ne pouvaient emmener que treize joueurs à Villefranche aujourd’hui (hier). Mais on ne peut pas s’accorder sur un report moins de 48 heures avant de jouer, on n’est pas en Fédérale !

" Le coprésident Sébastien Marty, le staff et les joueurs villefranchois ont donc attendu l’équipe héraultaise jusqu’à 15 heures, hier, l’horaire auquel la rencontre devait commencer, sauf que personne n’est venu. "Samedi, à 18 h 30, un Montpelliérain m’a prévenu qu’ils ne feraient pas le déplacement, précise Sébastien Marty. Mais nos gars ont quand même fait l’échauffement d’avant-match pendant une heure hier. On ne pouvait rien annoncer tant que la Fédération n’avait pas statué."

Douze joueurs indisponibles à Montpellier !

Les Sharks étaient en fait privés de près d’une équipe pour des raisons diverses. "Ils ont cinq blessés, trois absents pour des motifs inconnus et leurs quatre joueurs britanniques ont dû rentrer en catastrophe dans leur pays pour des problèmes de visa. C’est un promu pour lequel les débuts sont compliqués." En ouverture du championnat, Montpellier, cette fois à domicile, avait déjà perdu par forfait contre Carpentras, la Fédération n’ayant pas autorisé les deux équipes à disputer la rencontre à cause d’un cas de Covid-19 dans les rangs locaux. La lanterne rouge a ensuite pris une rouste (74-10) pour son deuxième match, le 17 octobre à Baho.

Pour Villefranche - Montpellier hier, la FFR XIII va, comme lors de la première journée, retirer deux points aux Héraultais. Les Loups l’emportent, eux, 30-0 par forfait. "On voit le côté positif : ça nous permet d’enchaîner un troisième succès (pour une défaite) et nos éléments en manque de temps de jeu ont pu renforcer la réserve, qui évolue en Fédérale, sourit le dirigeant villefranchois. Ça tombe bien puisqu’elle manquait de bras." Avant de conclure : "Ce genre de forfait n’arrive jamais en Élite 2. En dix ans, c’est la deuxième fois que je vois ça. Ça peut arriver en fin de saison, mais en début…"

Vincent Naël
Le coprésident de Villefranche Sébastien Marty.
Le coprésident de Villefranche Sébastien Marty.