ladepeche

D'UN SPORT A L'AUTRE - Rugby à XIII

La venue de Lyon était très crainte de la part de tout le club tellement les éléments étaient en défaveur des Villefranchois, pourtant au terme d'un match exemplaire, ces derniers se sont imposés par 27 read more here à 20.

Une équipe profondément remaniée. Suite aux nombreuses blessures, la formation de l'équipe pour la réception de Lyon posait quelques problèmes au staff technique. Quels joueurs et à quelles places ? Voilà tout le problème ! Au vu du résultat, on peut dire qu'on ne pouvait mieux faire.

Le public à l'unisson. Suite aux deux défaites subies face à Albi et à Baho,

l'on pouvait craindre que les supporters soient un peu frileux. Bien au contraire, le public s'est mis à l'unisson derrière ses joueurs et a vraiment joué son rôle de quatorzième joueur.

 

Une solidarité exemplaire. Au terme d'une deuxième mi-temps impressionnante, les Villefranchois ont fait preuve d'une solidarité à toute épreuve. Unis dans le combat, ils n'ont jamais baissé les bras et sont toujours allés de l'avant. Pas surprenant qu'au coup de sifflet final, dirigeants et joueurs se soient étreints longuement sur la pelouse. Un signe qui ne trompe pas sur l'ambiance dans le club.

Lyon fanny en seconde mi-temps. S'il fallait une preuve pour montrer la supériorité villefranchoise en seconde mi-temps, il suffit de s'apercevoir que Lyon n'a pas marqué un point dans cette période de jeu.

Une mi-temps de 50 minutes. Personne ne sait si l'arbitre du jour voulait rejouer " Le Jour le plus long ", mais celui-ci a tait durer la première mi-temps 50 minutes malgré les " appels " des entraîneurs des deux camps ainsi que du délégué officiel de la fédération.

Le point du championnat. Albi est tombé à Palau. Baho, victorieux, s'installe en tête tout seul. Derrière, beaucoup d'équipes se retrouvent avec 3 points : Montpelier, Palau, Lescure, Lyon, Villefranche. Corbeil est à l'affut avec un match de moins. Une certitude, ce championnat ne se jouera pas en 3 ou 4 rencontres !