ladepecheXIII. Elite2. Villefranche perd à Réalmont.

RÉALMONT-VILLEFRANCHE XIII AVEYRON : 46 À 12. -  Mi-temps : 22 à 6.

Réalmont XIII : 10 essais (2e, 5e, 8e, 24e, 35e, 43e, 46e, 57e, 70e, 73e; 3 transformations.
Villefranche XIII Aveyron : 2 essais de Zhivatov (29 e), Valette (63e); 2 transformations de Bosc.

Villefranche XIII Aveyron : Valette , Cazes, Delpech, Rémi Lafon, Portal, Teulade, Bosc, Russery, Levade, Dintilhac (cap.), Guassab, Zhivatov, Puech, Pégourié, Lacombe,Renaud.

Côté villefranchois, on savait que ce déplacement à Réalmont serait très difficile pour le premier match de la saison 2013-2014 des Tarnais sur leur terrain. La tâche était quasi impossible avec une équipe fortement diminuée en raison d’absences dues à des raisons professionnelles pour Christopher Lafon et Stoëcklin mais aussi en raison de blessures. Aux absences de Bablon et Romans, il fallait ajouter celles de Lautrette incomplètement remis, d’Olari et de Roux. Privés ainsi de joueurs cadres, les Loups se présentent avec une équipe fortement inexpérimentée et fort jeune.
Face à une équipe locale avide de victoire et renforcée par l’arrivée de deux Papous et d’un Anglais, les Villefranchois s’attendaient à une entame de match très engagée : la consigne était de faire face à la furia locale. Hélas ! le manque de métier va coûter cher dès l’entame, les locaux trompent la défense aveyronnaise très vite et prennent confiance. Dès la 2e minute, le score est ouvert et les Rouergats sont déstabilisés. Les Tarnais récidivent par deux fois (5e et 8e). Le scénario que les Villefranchois voulaient éviter est malheureusement réel, en dix minutes les Réalmontais ont fait le break et cela va peser lourdement tout le long de la rencontre. Les Villefranchois sont groggys et encaissent un autre essai (24e). Peu à peu, ils relèvent la tête et envoient Zhivatov derrière la ligne (29e). Mais le mal est fait, la confiance n’est plus là et la deuxième mi-temps sera à l’image de la première.

Dès le coup de sifflet, les locaux reprennent leur domination en profitant de l’inexpérience de la jeunesse villefranchoise . Par cinq fois, la défense craque et encaisse un essai même si Valette (63e) franchit la ligne pour une équipe villefranchoise composée à une exception près de joueurs locaux.

A. D.