ladepecheAprès deux saisons tronquées, Villefranche XIII Aveyron va devoir faire face au départ de son entraîneur, David Collado. Nommé par la Fédération Française du Rugby XIII, Manager de l’Equipe de France. Avant de quitter le club, David Collado nous parle des Loups et de son futur !

 Félicitations pour ta nomination, peux-tu nous expliquer ton nouveau rôle pour la fédération et l’équipe de France ?

Mon rôle va être de mettre les joueurs dans les meilleures conditions, de mettre en place le projet sportif, du suivi dans les clubs et également de chapeauter les U17 et U19 pour qu’ils soient intégrés au projet France A et qu’ils aient la même ligne directrice.

Quels sont tes objectifs personnels et sportifs ?

Mon objectif n’est pas tellement personnel mais surtout collectif. Si nous arrivons à faire une bonne Coupe du Monde et que notre projet sportif est validé par l’ensemble des acteurs sur le terrain ça sera une première satisfaction. Mais il est vrai que, pour le moment, la crise sanitaire est un réel handicap par rapport aux choses que nous aimerions mettre en place.

Tu quittes Villefranche après deux saisons tronquées par la Covid, mais les supporters se souviendront longtemps de toi et du groupe formidable que tu as su fédérer. Que retiens-tu de ton passage à Villefranche ?

Effectivement, partir sur ces deux saisons tronquées est très frustrant, j’aurais tellement aimé rapporter un trophée au club. Villefranche m’a permis de retrouver du plaisir au bord d’un terrain, c’est un club de passionnés, des présidents très proches de leurs joueurs et de leur staff avec des valeurs humaines qui font l’âme de ce club, des bénévoles et des supporters très présents également. Je pense qu’avec la qualité du groupe de joueurs de ces deux dernières saisons nous aurions pu envisager, avec Christian Lautrette et Julien Larroque, de gagner un titre. Ça aurait été une belle récompense pour les joueurs qui ont fourni de gros efforts ainsi qu’un bel état d’esprit. Malgré la frustration, je garderais un super souvenir de mon passage à Villefranche pour tout ce que ce club représente. Il me tarde qu’on puisse se retrouver d’ici quelques semaines autour d’un moment convivial.

Penses-tu que les Loups trouveront la voie vers l’élite 1 ?

Je pense que le club peut retrouver l’élite 1. Les dirigeants ne veulent pas brûler les étapes, le plus dur n’est pas de monter mais de pouvoir rivaliser. Le club se structure bien et a des ambitions. Du très bon travail se fait à l’école de rugby ainsi qu‘à la formation, avec Julien Larroque et l’ensemble des éducateurs, c’est la base pour pouvoir se projeter sur du long terme. Le club est vraiment sur le bon chemin, j’espère qu’il pourra monter et évoluer au plus haut niveau possible.

Un mot de la fin ? Que peut-on te souhaiter ?

Je tiens à remercier l’ensemble du club des Loups pour leur accueil et leur travail à mes côtés, ainsi que les joueurs, bien sûr, qui m’ont fait confiance malgré les difficultés. L’important pour un coach ce n’est pas ce qu’il a fait mais ce qu’il laisse, alors j’espère laisser un bon souvenir et surtout avoir apporté des choses positives aux joueurs dans leur construction. Merci également aux présidents Alquier, Marty et Gasc pour leur confiance. J’espère qu’ils atteindront rapidement leurs objectifs. Quant à moi, me souhaiter une bonne santé sera suffisant, tout le reste est secondaire.

David Collado (au centre).

David Collado (au centre).